COUPE UEFA 2011/2012

20 août 2011 - 10:29

Le SC Paris quitte la scène Européenne

 

Troisième journée du tour préliminaire de la coupe UEFA. Malgré sa victoire face à Flamurtari et les derniers espoirs de qualification liés à une possible sanction du club Albanais, le Sporting Club de Paris quitte la coupe d’Europe. Devant son public, l’AC Omonia s’impose 8-2 face à Erebuni et gagne son ticket pour le tour principal.

 

Rodolphe Lopes avait choisi de modifier son 4 de départ en titularisant Bruno Barbosa, Kamel Hamdoud et Jonathan Chaulet (photo du dessus - crédit photo : sportingfutsal). Seuls Betinho et Djamel Haroun conservaient leur poste sur le terrain par rapport à la rencontre de dimanche. Guiseppe Mastellari ne figurait pas sur la feuille de match puisque Yves Pichard prenait place sur le banc. «Il n’y a pas de problème de gardien de but. Nous voulions, en toute honnêteté, donner du temps de jeu à Yves Pichard. Ce genre de rencontre lui permet de prendre de l’expérience. Tous vont être très sollicités cette saison. Il n’y a aucun souci avec Guiseppe. Il n’y a qu’à voir la manière dont ils travaillent tous à l’entrainement. Je suis très content d’avoir les deux meilleurs gardiens Français dans mon effectif» affirme Rodolphe Lopes, l’entraineur du Sporting.

 

Dans ce match, très vite, la formation Parisienne donne le ton dans cette rencontre puisque Betinho et Kamel Hamdoud s’illustrent un inscrivant les deux premiers buts après à peine 1’30 de jeu. Jonathan Chaulet est également dans le rythme. Le joueur tricolore triple la mise sur la 4ème tentative Parisienne. Un but qui permet au Sporting Club de Paris de mener 3-0 (2’). «Nous avions décidé d’attaquer pour se mettre rapidement à l’abri et assurer la victoire. Il leur manquait un élément clé et nous avons profité du fait qu’ils tardent à rentrer dans la partie» explique l’entraineur Parisien. A la 12ème minute, Bruno Barbosa permet à son équipe de prendre un peu plus le large en inscrivant le 4ème but. Dans la foulée, Erebuni réduit la marque (12’30) mais Betinho se charge de redonner un avantage de 4 buts aux Français (14ème). Les Albanais ne se laissent pas impressionner et réduisent à nouveau le score puisque Gurzakovic inscrit un doublé 25 secondes plus tard (14’25). Après un départ soutenu, le rythme du match baisse. Pourtant Djamel Haroun se fait surprendre à quelques secondes de la mi-temps en encaissant un 3ème but (19’25 ; 5-3).

 

La deuxième mi-temps reprend sur un rythme bien différent. Les actions se font plus rares jusqu’à la 30ème minute. Comme face à l’AC Omonia, les co-équipiers de Luis Soares connaissent un passage à vide à l’entrée du dernier ¼ et encaisse un 4ème but. Les Albanais reviennent à une longueur des Parisiens (30’ – 4-5). Paris pousse et une fois encore, Betinho vient soulager son équipe (33’42). Le meilleur buteur du championnat de France inscrit le 6ème but de son équipe, son troisième de la journée, son 7ème but de la compétition. «Lorsqu’ils reviennent au score, j’ai demandé à mes joueurs de rester concentrés, de jouer comme nous savons le faire. Flamurtari ne nous a pas vraiment mis en difficulté. Ce relâchement de la 30ème minute est un relâchement naturel. Il faut que nous travaillions là-dessus. Nous n’avions jamais été mis en difficulté avant cela».
Trente seconde plus tard, Jonathan Chaulet inscrit un doublé. Le Sporting mène 7-4. Combatif, le KF Flamurtari réduira la marque peu avant la 38ème minute mais le Sporting, bien décidé à ne pas laisser passer cette rencontre, réagit immédiatement par l’intermédiaire de Kamel Hamdoud (8-5). Hamza Khireddine donnera un peu plus de corps au succès Parisien à 2 secondes du coup de sifflet final (9-5).

 

La campagne Européenne des Champions de France s’achève. L’AC Omonia s’est imposé face à Erebuni Yerevan : 8-2 et se qualifie pour le tour principal.
Malgré des efforts conséquents durant l’intersaison, l’équipe de la capitale devra encore attendre pour briller sur la scène Europénne. Forcément déçu, Rodolphe Lopes tente d’expliquer cet échec et refuse de croire que son équipe pourrait perdre de la motivation : «C’était l’un des objectifs principaux de notre saison. Nous n’irons pas plus loin. Malgré tout, nous accumulons de l’expérience, moi le premier. Evidemment les joueurs sont déçus. Le club avait 3 objectifs en début de saison, il n’en reste plus que deux. Nous avons envie de goutter à nouveau à l’aventure Europénne. Nous saurons être patients. En 2010, nous avons perdu une finale du championnat de France, nous avons su remporter le titre l’année suivante. Nous ferons tout pour revenir sur la scène Europénne» prévient Rodolphe Lopes.

 

Alors que la formation Parisienne entamait cette nouvelle saison avec des objectifs plein la tête, elle est désormais contrainte de se concentrer sur des objectifs nationaux. 

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Président
  • 2 Joueurs

Aucun sondage